CORONAVIRUS : nouvelles aides

Le Ministre des Classes moyennes, Lex Delles, le Ministre de l'Économie, Franz Fayot et la Ministre de la Culture, Sam Tanson ont présenté, lors d'une conférence de presse en date du 13 novembre 2020, des mesures de soutien conjoncturel visant à apporter une aide supplémentaire aux secteurs les plus touchés par la crise liée à la pandémie du COVID-19. 

 

AIDE DE RELANCE & AIDE COUTS NON COUVERTS

TOUS LES DETAILS : https://gouvernement.lu/dam-assets/documents/actualites/2020/11-novembre/13-delles-fayot-tanson-mesures/09806-MECO-PPT-covid-PRINT.pdf

 

Prolongation de différents régimes d’aides

Le régime du chômage partiel sera prolongé jusqu'à la fin du premier semestre 2021. Les modalités d'application du chômage partiel au-delà du 31 décembre 2020 sont actuellement en train d'être discutées avec les partenaires sociaux au sein du comité de conjoncture.

D'autres régimes d'aides seront également prolongés jusqu'au 30 juin 2021:

  • régime de garantie étatique pour de nouveaux crédits bancaires;
  • subvention en capital sous forme d'avance remboursable de max. 800 000 EUR;
  • soutien financier aux entreprises portant un projet d'investissement ou de R&D pour des produits aidant à combattre la crise sanitaire;
  • aides pour stimuler les investissements dans l'ère du COVID-19.

Prolongation, jusqu'au 31 décembre 2021, du programme stratégique de relance Fit4Resilience.

 

SECTEUR CULTUREL

Sam Tanson a rappelé l'impact néfaste de la pandémie COVID-19 et des restrictions sanitaires sur le secteur culturel. Ces nouvelles aides visent à soutenir davantage les organisateurs et industries culturels pour lesquels une reprise de toutes les activités n'est pas encore en vue.

Ce régime d'aides supplémentaires garantit notamment:

  • des aides à caractère social pour artistes professionnels indépendants, avec la possibilité de verser une aide sociale mensuelle jusqu'à hauteur du salaire social minimum pour personnes qualifiées (au lieu de 50 % du salaire social minimum pour personnes qualifiées, en temps "normal");
  • des indemnités journalières supplémentaires pour intermittents du spectacle, et ce jusqu'à 20 indemnités journalières par mois, en cas d'inactivité involontaire, par rapport aux 121 indemnités journalières prévues en temps "normal".

 

Sources www.gouvernement.lu

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin